Instructeur: Emilie Antigny

Mentions légales  © 2019 par Shotokan Karate Club Genève

KARATE SHOTOKAN

Ecole de Style - Japan Karate Association

Le fondateur du karaté moderne

MAITRE FUNAKOSHI GICHIN

 

A l'origine, l'art martial Te ("Main") s'est développé à Okinawa comme un système d'autodéfense. En raison des contacts et échanges fréquents d'Okinawa avec la Chine, il est certain que l'art martial d'Okinawa a été influencé par le kempo chinois à un certain moment de son développement. Cependant, avec seulement la tradition orale et l'absence de documents écrits contemporains formels, il n'est pas certain exactement quand l'art appelé Kara-Te est apparu pour la première fois à Okinawa. On pense qu'il s'est développé il y a environ 500 ans, lorsque le souverain dynastique, le roi Shoha, a unifié la région après des décennies de guerre et a publié un édit interdisant la possession d'armes sur l'île.

Selon les récits conventionnels, une loi similaire interdisant la possession ou l'utilisation d'armes a été rééditée et appliquée par le clan Satsuma, qui avait envahi Okinawa au début des années 1600 et l'avait placée sous le règne du shogunat japonais. On croit que dans cet environnement, le karaté s'est développé comme une forme de combat non armé pour se protéger et protéger son pays, et il était enseigné et pratiqué en secret.

 

Puis vint la naissance en 1868 du maître de karaté d'Okinawa Funakoshi Gichin. Il consacra toute sa vie à promouvoir les valeurs de l'art et a introduit le karaté-jutsu au Japon, où il s'est répandu dans tout le pays. C'est ainsi qu'en 1939, le karate-do ("la voie du karaté" ou "la voie de la main vide") gagnant en popularité, Maître Funakoshi fonda le dojo "Shotokan", qu'il construisit à ses propres frais. ("Shoto" était le prénom littéraire qu'il utilisait pour faire de la calligraphie et écrire de la poésie. "Shoto " signifie " vagues de pins " et fait référence au bruit du vent qui souffle à travers les pins et qui ressemble au bruit des vagues de l'océan). En 1949, ses disciples avaient fondé une association pour la promotion du karaté ; ils l'appelaient Nihon Karate Kyokai, ou Japan Karate Association. C'était le début de la JKA...